Morin

Connaissance

“Entendons-nous: je ne cherche ici ni la connaissance générale ni la théorie unitaire. Il faut au contraire, et par principe, refuser une connaissance générale: celle escamote toujours les difficultés de la connaissance, c’est-à dire la résistance que le réel s´oppose à l’idée: elle est toujours abstraite, pauvre, ‘ideologique’, elle est toujours simplifiante. De même, la theorie unitaire, pour éviter la disjonction entre les savoirs séparés, obéit à un sursimplification réductrice, accrochant tout l’univers à une seule formule logique. De fait, la pauvreté de toutes tentatives unitaires de toutes réponses globales, confime la science disciplinaire dans la résignation du deuil. Le choix n’est donc pas entre le savoir particulier, précis, limité, et l’idée générale abstraite. Il est entre le deuil et la recherche d’une méthode qui puisse articuler ce qui est séparable et relier ce qui est dijoint.”
Edgar Morin, La Méthode, t.1 La Nature de la Nature. Éditions du Seuil, Paris, 1977.

“Le dynamisme de la connnaissance scientifique tient, je crois, dans un premier moteur qui est celui de la curiosité inépuisable: il est’d’autant plus inépuisable qu’une connaissance, qu’une découverte, que la résolution d’une énigme font surgir de nouvelles énigmes, de nouveaux mystères. L’aventure da la connaissance est no stop, parce que plus on sait, moins on sait. Ce ne sont pas des choses coustractives. Plus on est savant, plus on est ignorant. Cet apprentissage de notre ignorance est positif puisque nous devenons conscients de cette ignorance dont nous étions inconscients avant. Donc, il y a a un dynamisme qui est dans son propre mouvement. La connaissance du type scientifque ne trouvera jamais un terme. Le terme peut être trouvé dans une connaissance de type mystique ou de type religieux peut-être où on a enfin le contact avec le réel. Dans le cas scientifique, c’est illusion qui fait qu’un théoricien peut voir finalement où est la clé de l’univers, la théorie unitaire. Mais c’est lui même qui l’aura et non pas les autres scientifiques qui présentent d’autres théories.”
Edgar Morin / Jean-Louis LeMoigne. L íntelligence de la complexité. coll. Cognition & Formation. Paris, L’Harmattan, 1999.

“La connaissance complexe n’a pas de terminus, et cela non seulement parce qu’elle est inachevée et inachevable, mais aussi parce qu’elle arrive d’elle même à l’inconnaissance. Derrière la complexité, il y a l’indicible et l’inconcevable. Sous les concepts, il ya le monde. Sous le monde?...
Edgar Morin, Mes démons. Paris, Éditions  Stock, 1995.

Écrire au sujet de Connaissance

Entrez le résultat de l'opération mathématique ci-dessous:



Résultats

dernier

qu'Est-ce que c'est?

A seção círculo poético é a espinha dorsal deste site. 64 palavras-chave foram selecionadas pela pesquisadora Nurimar Falci, sob orientação de Morin, para proporcionar um acesso inusitado, lúdico e participativo à obra do pensador francês. As palavras são associadas aleatoriamente aos 64 cubos que formam um cubo maior: clique em "índice" para visualizar a disposição espacial das palavras.

Através do "console" (no canto superior direito, abaixo da faixa vermelha) você poderá navegar para as 6 palavras que fazem "fronteira" àquela em que você se encontra.

Leia o texto de Morin, e escreva sobre a palavra-chave que despertar seu interesse...

cima tras dir esq baixo frente
forma