Morin

Exclusion

“Il y a eu des difficultés et de très grandes souffrances et humilations subies par les immigrés, vivant à la fois accueil, acceptation, amitié, et refus, rejet, mépris, insultes. 
Des reáctions locales xénophobes, la permanence d´un trés virulent antisemitisme n´ont pu toutefois empêcher le processus de francisation, et, en deux au plus trois générations, les italines, Espgnols, polonais, juifs, laicisés de l´Est et de l´Orient méditerrannéen se sont trouve´s intégrés jusque dans et par le brassage du mariage mixte”.
(...)une tension muette, mais craintive ou haineuse de part et d´autre, constitue une barrière invisible et forte à l´approfondissement de l´intégration des populations d´origine arabo–islamique. (...) 
Enfin, la crainte de la ruée des immigrants pauvres du Sud et de l´Est dans une société vouée au chômage et menacée de crise crée un climat apte à favoriser les rejets aveugles.(...)
Edgar Morin, La tête bien faite, Annexe3, Immigration et Integration. Éditions du Seuil, Paris, 1999

“En 1944, je faillis être rejeté dans les poubelles de l'histoire. Dans mon mouvement de réssistance, les mitterandistes se méfiaient de moi, de façon compréhensible parce que j´étais communiste, mais dans ce même mouvement, les apparatchiks du Parti se méfiaient également de moi, pour des raisons moins comprehensibels. Cette situation ma valut, après la Libération, d´être écarté des promotions. (...)          
(...) Ainsi, je romps avec le peuple élu, mais je demeure dans le peuple maudit. La condition faite au juif par le gentil est pour moi une expérience irréductible. Mon lien juif est de porter en moi le passé et la potentialité future de persécutions, expulsions, mépirs, haines, et c´est ma façon d´être fidèle à cette mémoire que de me révolter contre les persecutions, expulsions, mépris, haines, commis sur d´autres que des juifs et, bien sur, commises par des juifs. Je reste avec des exclus. En écoutant  soudain El condor passa, me revient mon sentiment d´émotion quand je découvris cette musique andine à Paris, ce qui m´incita à partir pour l´Amérique du Sud. La pensée de ces Indiens subjugués, méprisés, humiliés m´a toujour été cruelle. Et je sens qu´un quasi-instinct me pousse vers l´humilié, l´Indien, le Noir, le Palestinien.”
Edgar Morin, Mes Demons, Stock Éditions, 1994, Paris, 
                
“Comme je suis étiqueté ‘sociologue’ le critique spécialisé exclut que je sois aussi et surtou non – sociologue, que je traite un peu de tout, et que je prenne plaisir à noter et décrire, c´est-à-dire à être aussi écrivain.”.
Edgar Morin, Pleurer, Aimer, Rire, Comprendre. 1er.janv.1995 – 31 janv.1996. Arléa, Paris, 1996.

Écrire au sujet de Exclusion

Entrez le résultat de l'opération mathématique ci-dessous:



Résultats

dernier

qu'Est-ce que c'est?

A seção círculo poético é a espinha dorsal deste site. 64 palavras-chave foram selecionadas pela pesquisadora Nurimar Falci, sob orientação de Morin, para proporcionar um acesso inusitado, lúdico e participativo à obra do pensador francês. As palavras são associadas aleatoriamente aos 64 cubos que formam um cubo maior: clique em "índice" para visualizar a disposição espacial das palavras.

Através do "console" (no canto superior direito, abaixo da faixa vermelha) você poderá navegar para as 6 palavras que fazem "fronteira" àquela em que você se encontra.

Leia o texto de Morin, e escreva sobre a palavra-chave que despertar seu interesse...

cima tras dir esq baixo frente
forma